Revenir en haut
Aller en bas






Partagez | 
 

 Lorenzo • La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lorenzo Persico
avatar

Messages : 12



   Mer 13 Juil - 14:04

Lorenzo Persico


Identité du personnage

Prénom : Lorenzo, un prénom typiquement italien qu'il n'était pas destiné à avoir, puisqu'on avait annoncé à ses parents qu'il devait être une petite fille. Personne n'a rien vu venir, la couleur rose de sa chambre a dû être changée, la layette aussi. Nom : Persico, nom de son père, nom qui fait toute sa fierté. Lorenzo a toujours été fier de son père, alors c'est avec plaisir qu'il le porte. Date de naissance : il est né le 28 juin 1986 et a passé le cap des trente ans. Lieu de naissance : Palerme, en Sicile. Il s'arrange pour passer une fois par an, parfois pour les fêtes de fin d'année, ou pendant les vacances, mais il garde un très bon contact avec son pays d'origine dans lequel il a vécu trois ans de sa vie. Nationalité : il est de nationalité française. Origines : de sa mère, il possède des origines italiennes. Profession / Etudes : lieutenant de police à la brigade criminelle. Après sa formation à Paris, il a été assigné à l'unité, c'était son premier choix et ses résultats lui permettaient d'y prétendre. Il a cependant eu la malchance de tomber sur une première affaire qui l'a littéralement détruit. Orientation sexuelle : hétérosexuel, il aime les femmes, mais depuis la mort de la sienne, n'en a jamais embrassé une autre. Etat civil : veuf depuis trois ans, sa femme est morte dans d'atroces souffrances. Votre famille et les relations avec elle : il est très famille, a souffert de la séparation de ses parents qui, il le sait, s'aiment toujours. Que pensez-vous d'Ajaccio ? C'est une ville qu'il aime énormément, mais il voit tous les côtés sombres de cette dernière. Il sait qu'elle n'est rassurante pour personne. Groupes : la colère. Pourquoi ce péché ? Un tueur en série sévit, a tué sa femme. Son frère a été enlevé lorsqu'il était gamin. Ses parents sont divorcés suite à ça. Il en veut à la vie. Avatar : Nicolas Simoes

L'histoire du personnage

01) Lorenzo est né à Palerme, en Sicile. Il y a vécu quatre ans, ne se souvient pas vraiment de ces premières années, il était trop jeune, mais il sait qu'il a été heureux. Ses parents ont déménagé à Ajaccio pour le travail de Monsieur Persico. Un an plus tard naissait un nouvel enfant, un petit garçon et encore une autre année après, c'est au tour de Camillo. Cette nouvelle vie aurait pu être formidable, mais à peine âgé de deux ans, Camillo échappe à la vigilance de son père. Les recherches commencent, le compte à rebours est lancé, les parents sont dévastés au fil des heures qui passent sans le petit rejeton. Quelques jours après, l'espoir qu'ils avaient s'écroulent lorsqu'on leur apprend que leur enfant a été retrouvé, mort. Lorenzo, âgé de sept ans, a été témoin de cette annonce et en est toujours choqué. Il n'aime pas s'en rappeler. Pourtant, c'est bien l'enlèvement et la mort de son frère qui l'a poussé à devenir lieutenant de police.

02) Ses parents se séparent quelques mois après le drame. Ils s'aiment, mais se disputent constamment, se rejettent la faute l'un sur l'autre et après en avoir discuté ensemble, trouvent un compromis. Madame garde le plus jeune et Monsieur Lorenzo.

03) Il a grandit entre les deux, avec tout l'amour de ses parents, mais avec l'espoir que ses parents se parlent, se réconcilient, se remettent ensemble. Le couple de ses parents, leur amour qui dure toujours le rend admiratif. Ca a toujours été un exemple. Sa mère n'a jamais refait sa vie, elle a eu quelques aventures, sans plus, trop amoureuse encore de l'homme avec qui elle a eu des enfants.

04) Au lycée, il se met en couple avec une amie avec qui il a sa première fois. C'est d'ailleurs cette aventure qui démarre leur relation. Elle dure un an. Elle était attachée à lui, mais il ne ressentait pas autre chose que de l'affection à son égard. Les relations, il en a eu quelques unes, trois précisément, avant de rencontrer sa femme. Joueur de foot, capitaine, il attirait l'attention, mais sa fidélité en frustrait plus d'une. Sa dernière relation avant Jane s'est terminée parce qu'il avait un gros coup de cœur sur cette fille avec qui le courant passait bien, cette fille qui le comprenait, qu'il comprenait. Ils se mettent en couple un an après leur rencontre. Elle en a 19, lui 23.

05) Jane, c'est la plus belle chose qui lui soit arrivé, la plus belle personne qu'il ait rencontrée. Il ne s'est jamais autant senti bien qu'avec elle, si bien qu'un an plus tard, alors qu'ils se sont installés ensemble il y a six mois seulement, il la demande en mariage. Lorenzo n'a jamais été aussi sûr de lui. Qu'importe que certains tentaient de le décourager en lui faisant remarquer que c'était un peu trop tôt, qu'ils critiquent sa relation avec elle, par jalousie, Lorenzo n'a jamais été influençable. Sa décision, elle était prise. Il a toujours été convaincu qu'elle était la femme de sa vie.

06) A 21 ans, après avoir passé trois ans pour réussir sa licence de droit, il passe un concours qu'il réussit haut la main. La formation de cinq ans qui suit est difficile, longue, notamment parce qu'elle a lieu à Paris, que c'est à l'autre bout, loin de Jane. Il s'arrange néanmoins pour rentrer tous les week-end, même si le coût est énorme, en avion, qu'importe, tant qu'il la retrouve. Lors des vacances, c'est Jane qui monte en France.

07) A force de persévérer, il est admis à la fin de sa formation et entre à la brigade criminelle, à Ajaccio, la rejoindre officiellement, passer ses nuits avec elle. La prendre dans ses bras toutes les nuits de semaine, respirer son odeur, ça lui avait manqué.

08) La première affaire sur laquelle il tombe à la brigade est cependant difficile. Un meurtre d'une femme violée, mais celui-ci n'est pas unique. Un autre arrive un mois après et il y en a d'autres ensuite. Ils essaient de trouver le tueur en série, mais il est méticuleux, continue son massacre. Plus le temps passe, plus ça l'atteint. Il s'assombrit, devient irritable, passe parfois des nuits entière au bureau pour trouver des indices, interroge de nombreux suspects. Lui et son équipe sont sur les nerfs. Ils n'arrivent à rien. Au bout de la première année à être dessus, il arrive un malheur. La femme que l'on retrouve, c'est Jane. Lorenzo n'arrive pas à y croire, il est anéanti. Il ne veut pas prendre conscience qu'elle est partie, alors il garde espoir. Et puis il finit par redescendre, par comprendre qu'elle a été emporté dans des circonstances graves. On lui a fait mal. Même si on lui suggère de s'éloigner de cette affaire qui le concerne un peu trop maintenant, Lorenzo se bat pour rester dans les clous. Ca fait quatre ans déjà et il n'a toujours pas été retrouvé. Ca devient d'autant plus difficile puisque depuis un an, c'est silence radio, mais il y a deux jours de ça, une victime s'en est sortie avec, a quelques détails qui les ramène à l'affaire. Le souci, c'est qu'elle n'arrive pas à parler.

En savoir plus...

Caractère :
Attentionné, il l'est. Etait. Avec son affaire, il a moins fait attention à sa femme, a oublié certains dates importantes, chose qui ne lui arrivait jamais auparavant. C'était même le genre à lui réserver quelques surprises, pour la surprendre, pour entretenir leur relation, parce que ça s'entretient, l'amour, mais maintenant qu'elle n'est plus là, ça ne sert plus à rien. Concentré, Lorenzo peut rester des heures et des heures devant un tableau avec de nombreux indices, ou à feuilleter des photos, à prendre des notes, à réfléchir à des tonnes de choses. Impulsif, il l'a toujours été, mais il l'est devenu bien plus en étant à la brigade criminelle. Ses humeurs sont changeantes et il peut facilement péter un plomb lorsque quelque chose qui le touche arrive. Paranoïaque, il voit tellement de choses atroces qu'il est devenu parano avec le temps. Protecteur, parfois beaucoup trop, mais il le justifie avec son métier difficile. Lui, il voit des viols, des meurtres, il voit ses choses qui le poussent à demander à ses proches de faire très attention, aux femmes de ne pas sortir le soir seules. Sportif, il a besoin de se défouler, alors il fait du sport avec l'équipe de sa brigade, avec les membres qui bossent avec lui. Tendre, c'est un gros nounours qui donne beaucoup d'affection à ses proches, mais surtout à Jane, lorsqu'elle était vivante. C'est presque s'il ne l'étouffait pas, parfois, tant il la serrait dans ses bras. Ce contact, il en avait besoin. Ce contact, ça lui manque. Travailleur, il se donne les moyens pour y arriver. Il a une bonne mémoire, retient facilement les choses. Il était l'un des premiers de sa promotion au Baccalauréat, aussi lors de sa licence de droit et a su se faire remarquer lors de sa formation. C'est un très bon élément qui souhaitait absolument percer dans un milieu qui l'intéressait, un milieu difficile, mais il ne se voyait pas exercer une autre profession.
En savoir plus :
01) Cette affaire l'a bouffé, tellement que pendant la première année, il a parfois manqué d'attention envers sa femme. Lorenzo l'a soutenu. Elle était là, lui donnait tout son amour et ça lui a fait du bien, même s'il avait constamment peur pour sa vie. Paranoïaque, il avait tendance à s'assurer plusieurs fois dans la journée que tout allait bien. Ca n'a malheureusement pas été suffisant.

02) Le couple marié a failli avoir un enfant, en 2009, mais Jane a fait une fausse couche. Ca a été relativement difficile, les premiers mois, lors des nuits passées aussi, dû à cette sensation inexistante dans ce petit ventre qui s'arrondissait.

03) Il boit du café, beaucoup de café. Il ne dort pas énormément et quand il dort, il dort mal. Il ne l'a plus près de lui, Jane, alors c'est encore pire.

04) Lui et son équipe de l'unité font partie d'une équipe de football, amateur. Ils rencontrent parfois d'autres équipes de police de différentes unités, ou villes.

05) Il est très famille, adore son frère et son frère qui est chez sa mère. Il aime ses parents. Il aurait aimé lui-même se fabriquer sa petite famille, pouvoir donner un enfant à Jane, pouvoir la sauver, continuer cette vie avec elle.

06) Il a commencé à fumer dès la première année à la brigade, un peu plus à la fausse couche de Jaune et là, c'est devenu un besoin depuis la mort de sa femme.

Un peu de toi...

Je m'appelle Sandrine, mais je préfère qu'on utilise mon pseudo Ealitya. Je suis âgée de vingt-sept ans. Mon personnage est un personnage inventé. J'autorise Seven Sins à me lancer des défis en lien avec mon péché capital.

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorenzo • La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEPT PECHES CAPITAUX | MIZANA (AJACCIO) :: Let's go :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: